Des professeurs

Nous avons publié bon nombre de photos de classes, et aussi de professeurs, notamment du début du XXe siècle. En voici une (qu’Alain Bourgoin nous a aimablement transmise) qui est moins éloignée de nous, dans la mesure où elle ne date « que » des années cinquante. La longévité des professeurs dans le même lycée étant grande, certains anciens élèves reconnaîtront des noms et des visages, certains nettement plus jeunes que lorsqu’ils les ont eu en face d’eux dans les salles de classes…

Ainsi Jean Bernard, devenu plus tard député-maire de Bar-le-Duc, ou Monsieur Benhaïm, figure « monumentale » du lycée jusque dans les années 70, « LE » prof de maths, qui préparait les Terminales scientifiques au bac et à ce qui pouvait suivre. Mais grâce à ce trombinoscope dûment renseigné, on reconnaît aussi M. Gauthier, indéracinable proviseur, ou M. Audebert, plus connu sous le nom de Zaf, Mrs Bourgoin, Lix, Mignot et j’en passe. Ainsi semble-t-il (on notera tout de même le point d’interrogation) que Mme Descrains, qui fut, quant à elle, le pilier de l’enseignement musical pendant de nombreuses années.

Profs-avant-50-1-renseigné-red

JACQUES AUBOIN, PRESIDENT D’HONNEUR

Le conseil d’administration a été renouvelé sans changement à l’issue de l’assemblée générale du 9 octobre à l’exception de Mme Marie Paule MANGIN qui n’a pas souhaité poursuivre la mission de secrétaire qu’elle a magnifiquement remplie pendant de nombreuses années. Francis MAIZIERES, président lui a rendu un hommage mérité. A l’issue de la journée, Jean-Pierre MANGIN a annoncé la décision unanime du conseil d’administration : l’élection au titre de Président d’Honneur, de Jacques AUBOIN pour tous les services rendus à l’association depuis des années. Félicitations !!!

Le conseil de l’Association en… 1913

C’est certain, le Conseil d’Administration de notre Association n’est plus ce qu’il était… Voyez la gravité, l’austérité de ces glorieux prédécesseurs, réunis en 1913… Il faut dire qu’à ce moment-là, l’un des membres actifs de l’Association vient d’être élu Président de la République: cela n’incite pas au badinage. (Il semblerait cependant que celui qui est assis à droite esquisse un sourire).

Nous déplorons parfois que l’âge moyen des membres dudit Conseil, aujourd’hui, soit un peu trop élevé. Mais apparemment, cette caractéristique ne date pas d’hier! Même si manifestement, ceux de 1913 ne sont plus parmi nous…

(Merci à Mylène Collot pour avoir retrouvé ces photos, et bien d’autres.)